CardiaSens s’inscrit dans une stratégie de rupture aussi bien en termes technologiques que de positionnement marché. Il s'agit d'une innovation de rupture car nos algorithmes fonctionnent en temps réel et n'utilisent que la lumière ambiante, sans nécessiter de couteuses caméras.

Une innovation d'usage

Pour mesurer le rythme cardiaque et plus généralement l’état émotionnel, les capteurs disponibles sur le marché international nécessitent tous un contact avec la personne, souvent source de stress, voire parfois incompatible avec les mesures en elles-mêmes.

La solution CardiaSens est la première en France à rendre possible des mesures sans aucun des problèmes rencontrés habituellement par les usagers et leur entourage éventuel, d'ordre :

  • Sanitaire : impossibilité de prises de mesure en cas de brûlure, de bébés prématurés ;
  • Hygiénique : pas de remplacement de certains éléments après utilisation ;
  • Cutanée : cas d’irritation ou de réaction allergique aux gels ;
  • Psychologique : création de biais dans les mesures (angoisse de la blouse blanche) ;
  • Ethique : peu d'intrusion dans l’intimité des personnes (pose des électrodes sur la poitrine) ;
  • Présentiel : nécessité de la présence d’un professionnel (contrôle, ajustements).

Une véritable rupture technologique

Le caractère disruptif de la technologie CardiaSens repose sur des recherches et des développements franchissant nettement l’état de l’art existant. La mesure photopléthysmographique à distance pour établir le rythme cardiaque est apparue en 2007 avec les premiers travaux d’un laboratoire japonais ayant démontré la possibilité de retrouver le signal cardiaque dans la couleur verte d’une image RGB. Des applications mobiles utilisant leurs résultats sont déjà proposées au grand public mais ne correspondent pas à du temps réel. D'autres solutions basées sur ce principe et plus connues du grand public comme l’Apple Watch nécessitent cependant toujours un contact avec la peau.

Le laboratoire Lcoms, duquel sont issus deux des co-fondateurs d'i-Virtual, a permis une première avancée significative en apportant une meilleure robustesse aux mesures grâce à un changement d’espace colorimétrique : leur méthode lève les limitations de modulation de lumière dues notamment aux mouvements du sujet. Ces travaux ont été publiés et sont disponibles à tout public.

La technologie CardiaSens, conçue à partir de l’acquis décrit dans les publications du Lcoms, a débouché sur la création d’algorithmes inédits permettant de répondre à deux contraintes supplémentaires :

  • une plus grande robustesse face aux mouvements du sujet et aux variations lumineuses de l’environnement ;
  • une capacité de prise de mesure en temps réel, impossible jusqu’alors.

Notre veille scientifique et technologique témoigne à ce jour de nos avantages technologiques très significatifs sur ces domaines clefs par rapport à l'état de l'art international et constitue une base d’inspiration pour notre R&D avec plusieurs axes de recherche en cours.

Une innovation industrielle

En 2015, i-Virtual a optimisé ses algorithmes en termes de puissance de calcul nécessaire et rendu sa technologie plus interopérable, embarquant ainsi CardiaSens sur des supports standards tels que les tablettes numériques ou les smartphones, lesquels sont désormais tous équipés d’une webcam. Cette avancée et l’aspect temps-réel ouvrent la voie à une brique logicielle intégrable à des applications existantes avec un impact minime sur la performance, à des logiciels embarqués, ainsi qu'au monde des objets connectés.

Nos travaux de R&D ont notamment rendu possible la création de la librairie CardiaSens, intégrable à des solutions propriétaires pour des usages variés (mesures de paramètres physiologiques, surveillance d'un conducteur, détection d'états émotionnels, …).

i-Virtual déploie sur le marché une solution innovante et disruptive à bien des égards puisqu’elle permet l’évaluation, sans aucun contact et en temps-réel, du rythme cardiaque et du niveau de stress d’un sujet potentiellement en mouvement au sein d’un environnement variable, grâce à une simple webcam. Aucun autre produit actuellement sur le marché ne répond à l’ensemble de ces spécifications ce qui nous positionne comme le champion français du domaine, et ce potentiellement à l'échelle mondiale.

Contraintes réglementaires et normatives

Nous sommes très vigilants quant à la protection des données personnelles et au respect de la vie privée des utilisateurs finaux de CardiaSens, et ce quelque soit le cas d'usage concerné. Nous nous rapprochons donc de la CNIL, afin de bénéficier de leurs orientations pour assurer une exploitation optimale de notre technologie. Nous avons décidé de fonder un comité scientifique et éthique externe dédié à i-Virtual afin de veiller à ce que notre technologie soit au service des citoyens et qu'elle ne porte atteinte ni aux libertés individuelles ou publiques, ni aux droits individuels fondamentaux.

L'un des trois marchés qu'i-Virtual compte adresser en priorité est celui de la Santé. Comme CardiaSens est une solution permettant d’apporter des éléments d’information dans le cadre d'un diagnostic ou pouvant être utilisée à des fins de prévention, elle pourra être classée en tant que Dispositif médical actif (DMA) et devra répondre aux exigences contenues dans la directive 93/42/CEE modifiée par la Directive 2007/47/CE relative aux dispositifs médicaux.

La reconnaissance de CardiaSens en tant que DM représente une barrière à l’entrée sur le marché de la santé. Toutefois, son franchissement est prévu selon plusieurs approches. Le marquage CE médical pourra ainsi être sollicité par nos clients pour leur dispositif global qui inclura CardiaSens.

Et l’avenir ?

Nos chercheurs explorent d’ores et déjà de nouvelles pistes prometteuses pour améliorer la robustesse de notre technologie dans des environnements complexes (luminosité variable, groupe de personnes, …). La solution CardiaSens représentant une vraie rupture technologique, notre équipe travaille aussi sur la dimension « évangélisation » de nos différents marchés cibles et sur les process d’accompagnement au changement favorisant l’adoption réussie par nos clients.

Pour autant, l’activité cardiaque n’est qu’une première étape dans la mesure de paramètres physiologiques issus d'un flux vidéo. Notre ambition consiste à poursuivre l'enrichissement de nos algorithmes dans le but d’aboutir à la mesure d’autres paramètres vitaux comme la tension artérielle et la saturation en oxygène dans le sang. L'étude de plusieurs publications, qui ne fournissent que des orientations, indique que le développement de ces deux types de mesures nécessitera un investissement conséquent en R&D. La mesure de la tension sans contact en temps réel constituera ainsi pour notre équipe de chercheurs le principal verrou technologique des prochaines années.