Notre histoire

CardiaSens est la première solution industrielle mondiale d'analyse de l'activité cardiaque sans contact et en temps réel en utilisant un matériel aussi simple qu'une webcam. Nos algorithmes inédits mesurent par photopléthysmographie plusieurs paramètres dont le rythme cardiaque et l'état de stress.

En orientant leurs travaux de recherche vers la stimulation cognitive il y a une dizaine d'années, le Professeur Alain Pruski et son équipe ont rapidement eu besoin d'évaluer l'état émotionnel de la personne stimulée ou rééduquée. Une des sources d'information essentielle pour y parvenir est contenue dans l'activité cardiaque. Mais, actuellement, la connaissance fine de l'activité cardiaque n'est accessible que via des capteurs nécessitant un contact physique avec l'individu, ce qui engendre de nombreuses difficultés parmi lesquelles :

  • une impossibilité de prise de mesure en cas de brûlure ou des difficultés pour les bébés prématurés ;
  • la création de biais dans les mesures (angoisse de la blouse blanche) ;
  • l'intrusion dans l'intimité des personnes (pose des électrodes sur la poitrine) ;
  • la nécessité de la présence d'un professionnel.

Les chercheurs de ce laboratoire académique de l'Université de Lorraine (Lcoms) ont donc mené une veille technologique poussée à l'échelle internationale qui n'a pas permis de trouver de solutions alternatives sans contact. Pour surmonter cet obstacle, Alain Pruski a alors mené pendant plusieurs années des travaux de R&D visant à concevoir une méthode inédite de mesure de données physiologiques sans contact grâce au flux vidéo d'une webcam :

 

 

schema capteur physiologique sans contact

 

 

 

Les premiers résultats obtenus étaient si prometteurs qu'ils ont été publiés dans divers journaux scientifiques en 2012 et 2013. Les travaux de R&D d'Alain ont aussi été distingués par plusieurs prix internationaux.

Ce projet, baptisé à l'époque CardioSens, est lauréat du concours i-Lab émergence en 2014 et une société, dénommée i-Virtual, est créée en octobre de la même année pour concevoir une solution commercialisable et l'industrialiser. Elle obtient rapidement le statut de Jeune Entreprise Universitaire (JEU).

Bien que nous n'ayons pas encore commencé à communiquer auprès de nos marchés cibles, les publications scientifiques, l'étude de marché menée par un cabinet spécialisé et notre premier site web ont généré un intérêt suffisant pour que i-Virtual soit contactée en 2015 par plusieurs grands noms de l'industrie française. La commercialisation a débuté au dernier trimestre avec un premier contrat signé dès le mois de décembre pour l'intégration de CardiaSens au sein de la solution d'un industriel (déployée au niveau d'une vingtaine de pays).

Alain Pruski et son équipe ont pu également exploiter cette technologie au niveau de leurs travaux initiaux sur la stimulation cognitive.

Ils ont notamment pu créer des outils visant à aider les aidants professionnels et familiaux dans leur tâche quotidienne d'accompagnement des personnes fragilisées (autisme, trisomie, phobie, sociale, ') vers l'autonomie. Utopia Bus, solution d'apprentissage et de stimulation destinée aux professionnels de l'accompagnement des personnes présentant un déficit cognitif, mental ou psychique a ainsi vu le jour en 2014 au sein du Lcoms de l'Université de Lorraine.

i-Virtual a complété sa gamme et propose aujourd'hui 4 logiciels complémentaires faisant appel aux technologies de la réalité virtuelle et des serious games.

i-virtual cardiasens utopia